bandeau

Voyage 2013

SORTIE DU 30 SEPTEMBRE 2013

La permanence ouverte dès 9h00 du matin, pour pouvoir accueillir les participants et les participantes. Cette année, malheureusement, notre trésorier n?a pas pu nous accompagner, pour raisons de santé, et son absence fut remarquée de tous. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et formons le v?u de le voir avec nous très rapidement (même s?il n?a pas abandonné totalement ses activités comptables au sein de notre association) .A 10h00 le ronronnement du moteur du car se fait entendre sous nos fenêtres et nous montons à bord, accueillis par notre excellent chauffeur qui nous pilote depuis des années. Première halte : Sansac, puis, Le Rouget, Maurs et St-Constant pour récupérer nos amis P.G. du sud du département, qui nous attendent impatiemment, en effet nous avons pris un peu de retard au départ.

C?est au port de Lacombe, sur la commune de Flagnac, que le« bateau l?Olt » nous attendait pour une croisière, avec repas bien servi et succulent.

Pour les absents la composition du menu était :

Ce bateau qui navigue sur le Lot, est électrique, et de ce fait est parfaitement silencieux. Le restaurant est au ras de l?eau : il n?y a ni roulis, ni tangage et l?on vogue calmement au fil de l?eau sans risque de mal de mer. Les plus mobiles et plus dégourdis, pouvaient monter sur le toit du restaurant pour apprécier le spectacle et écouté le silence et le seul bruit de l'eau qui glisse le long des seize mètres de la coque.

Il y a deux écluses sur le parcours dont celle de Marcenac qui est spectaculaire avec ses quatre mètres de dénivelé. La man?uvre fait partie de l'intérêt de la balade sur l?eau, de quelque 20 km aller-retour, pour une durée de trois heures environ. Les participants à cette croisière suivent les étapes du franchissement : ouverture des vannes basses, puis, lorsque la pression de l'eau le permet, les portes livrent le passage au bateau. L'écluse suivante celle de Roquelongue s'aborde par un long chenal. Au passage, on lève les yeux vers le château de Gironde et on découvre les beaux aménagements des piles de l'ancien pont de Livinhac-le-Haut et nombre d'autres sites remarquables abordés au fil de l'eau.

En fin de repas, après le mot de remerciement du président pour nos ami(e)s présent(e)s et pour nos hôtes, quelques histoires drôles et chansons ont été lancées à la cantonade et reprises par l?ensemble du groupe, ce qui, à l?évidence, montrait la bonne ambiance qui a régné, dans le groupe, pendant toute la journée.

A la descente du bateau, une photo de notre groupe a été prise (ci-contre), et nous avons repris le car en direction du village très exceptionnel de St-Santin. Il l?est, pour une raison unique en France. En effet, il est partagé en son milieu par la frontière départementale du Cantal et de l?Aveyron et ceci depuis plusieurs centaines d?années. A quelques mètres de distance, nous avons les mairies et clochers de deux communes : St-Santin de Maurs et St-Santin d?Aveyron : seul point commun, au milieu de la place principale du village, le monument aux Morts qui liste, d?un côté les morts pour la France, du Cantal au cours des dernières guerres, et du côté opposé ceux de l?Aveyron.

Compte tenu de sa spécificité, ce village a mis en place deux musées, un dans le Cantal et l?autre dans l?Aveyron, à quelques mètres de distance ; eux aussi sont spécifiques : en effet, ils relatent l?un et l?autre la vie du village de St-Santin, fin 19° et début 20° siècle, vue par un couple, marié, dont la femme, Marie-Pierre est institutrice à St-Santin du Cantal et le mari, Pierre-Marie est facteur à St-Santin d?Aveyron. Nous vivons, d?un côté comme de l?autre, les avantages et inconvénients des rapports qu?ils ont dans leur profession et les conflits qu?ils vivent journellement avec leur administration respective et leur mairie.

Nous quittons St-Santin pour nous diriger, avec le car, vers le Château de Gironde. Ce Château qui est, actuellement, propriété privée ne peut être visité mais la chapelle attenante est accessible au public et nous y avons rendez-vous avec notre guide du syndicat d?initiative de la vallée du Lot. Elle nous fait un rapide compte rendu sur ce Château depuis sa création, ses différents propriétaires et son évolution dans le temps. Le Château et sa chapelle domine un panorama exceptionnel de la vallée du Lot avec les villages de Boisse Penchot, Livinhac le Haut, Flagnac, et plus en aval Almont les Junies et St-Parthem.

Nous quittons ce lieu magnifique en direction d?Aurillac vers 17h45 que nous atteignons vers 19h45 après avoir laissé au passage nos amis de Maurs et des environs.

Philippe CHATELAIN

Logo