bandeau

Voyage 2009

SORTIE DU 22 SEPTEMBRE 2009

Notre voyage annuel organisé le premier jour de l´automne a connu un très grand succés ! 47 participants. Nous nous sommes réunis devant la permanence, tous nos amis inscrits étaient à l´heure et se sont retrouvés avec joie ! Départ à 8H 30; la montée vers Murat, par la vallée de la Cère, sous un pâle soleil déjà automnale, fût agrémentée par quelques «histoires corsées»: notre Co- président , Jacques LAURENT rentrait de l´île de beauté, ce qui explique cela . Dès le passage du Lioran, le ciel était couvert et nous préparait sans doute à la visite «du Mémorial des 115 Muratais, déportés par les nazis en 1944, au camp de Neuengamme, au nord de l´Allemagne. Nous avons reçu un très bon accueil des responsables du Mémorial ; nous fûmes scindés en plusieurs groupes, compte tenu de notre nombre. Dès l´entrée de la galerie souterraine nous fûmes saisis par les sons et lumières, par des fresques ébauchées sur des murs gris et noirs. Des textes très forts, la vie dans les camps de concentration: nous étions en plein cauchemar ... que de souffrances inutiles et de cruautés - ! Je me suis trouvé dans le groupe où l´audio visuel a eu quelques ratés, mais la force des images et les regards des jeunes qui écoutaient le message de Jean CASSAGNE avec tant d´intensité, m´ont impressionné. Je pense que nous sommes tous sortis "groggys" ! Pour clôturer cette visite, je reprends ici une phrase du grand poète italien «Dante Alighieri» lue sur le dépliant du Mémorial - :

«Au seuil de cet enfer, laissons toute espérance»

Nous quittons Murat; un petit arrêt à Garabit et le soleil revenu, nous fait le plus grand bien, avant de continuer vers St-Chély-d´Apcher en Lozère et "le fou de Peyre" où le repas nous attendait.

Au début du repas, le Président DEJOU, nous adresse quelque mots de remerciement pour notre participation au voyage et nous souhaite un bon appétit . le repas fut apprécié: cuisses de grenouilles, autres plats et vins servis à volonté. Jacques Laurent, selon la coutume anima le repas ... sans oublier M. Trin, toujours gaillard et l´oeil malicieux qui nous raconta diverses histoires souvent patoisantes. Nous sommes partis vers Anterrieux avec retard , les responsables du musée nous attendaient. Comme à Murat, malgré notre retard, le Président du musée et son assistante, nous ont accueillis avec chaleur. Le Musée de la Résistance d´Anterrieux retrace les combats entre Truyère et le Bis; le village d´Anterrieux fût bombardé par les allemands l´après-midi du 20 juin 1944 où étaient regroupés les résistants et camions du maquis ... Anterrieux et Pradels furent détruits à la fin du jour ! Le musée possède des pièces originales rares, un message codé allié sur un foulard de soie, des tracts dispersés et de nombreux témoignages. Quelques années après ces combats meurtriers, un soldat allemand qui avait participé à ceux-ci, revint à Anterrieux et offrit à l´église une croix, appelée depuis: «La Croix du Repenti».

Je dois dire qu´à Anterrieux, j´ai eu une surprise troublante ; en effet en lisant les noms des maquisards tués lors de ces combats sur une longue liste, le dernier nom m´était familier:

«Alfred BRIHAT» 8ème compagnie, tué le 20 juin 1944 au pont Rouge au sud de Chaudes-Aigues. Alfred BRIHAT, lieutenant dans la résistance était né à Lugarde. En questionnant les responsables du Musée, il était très connu à Anterrieux, puisqu´il fût leur instituteur puis à Canines, village de la commune de Teissière-lès-Bouliès. Il est inscrit sur le Monument, il était avec notre «regretté président Lucien Coussain» directeur des écoles: tous ces grands résistants ont évité à beaucoup de jeunes de la commune le STO (service du travail obligatoire) en trafiquant leurs papiers.

En fin d´après-midi, sous un doux soleil de ce premier jour d´automne, en compagnie du Président du Musée, nous nous sommes rassemblés devant le mémorial de la Résistance, pour la photo traditionnelle. J´ai eu l´impression que nous retardions notre départ, tant de souvenirs douloureux semblaient nous retenir en ces lieux; cette rencontre fut très instructive et enrichissante sur les maquis de la Truyère. Nous avons pris alors le chemin du retour. Le Président et les membres du Conseil Départemental organisateur vous remercient P.G. Veuves et Amis et espèrent vous retrouver pour le prochain voyage.

J TOURLAN

Logo